Accueil / Cinéma / EXPENDABLES 3 : le péril jeune

EXPENDABLES 3 : le péril jeune

EXPENDABLES 3 - affiche du film - Go with the BlogIls reviennent ! Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger, nos deux héros musclés des années 90, amateurs de cigares, de poker, et devenus désormais inséparables (EXPENDABLES 2, EVASION), sont de retour avec le troisième opus de la franchise la plus badass que l’on connaisse !
Cette fois-ci dans EXPENDABLES 3, ils ont pour mission d’affronter un nouvel ennemi en la personne de Conrad Stonebanks, le fondateur même des Expandables. Et la star nouvellement venue dans ce casting, c’est Mel Gibson qui incarne donc Conrad Stonebanks.
Pour éliminer cet homme, Barney Ross décide de s’entourer d’une nouvelle équipe, plus jeune, plus fraîche et plus moderne. Mais face à l’adversité, c’est finalement dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs confitures. EXPENDABLES 3 débarque avec l’intention d’être plus fort, plus musclé, plus explosif que ses prédécesseurs. Le résultat est-il à la hauteur des ambitions ?

Comme à chaque nouvel épisode, ce qui est devenu la franchise EXPENDABLES intègre de nouveaux membres, c’est  la tradition. Cette fois-ci, les bizuts viennent d’horizons bien différents, puisque l’on retrouve Harrison Ford, Wesley Snipes, Antonio Banderas et donc Mel Gibson. Belle brochette ! Et autre nouveauté, on découvre une nouvelle bande d’apprentis-Expendables.

EXPENDABLES 3 - image du film 4 - Go with the Blog
Mais contrairement aux deux précédents films (et surtout le deuxième sorti en 2012), EXPENDABLES 3 est beaucoup moins drôle : les acteurs usent beaucoup moins du second degré, de l’ironie et de l’auto-dérision sur leurs propres carrières. C’est fort dommage puisque c’était un des éléments clés de la série EXPENDABLES, et ce qui lui donnait du pep’s et lui permettait de trouver une vraie identité.

Quasiment plus de clins d’œil sur leur passé, à l’exception de Wesley Snipes qui dans l’histoire ici est libéré de prison au début du film pour différents délits dont fraude fiscale, une condamnation qui a bien existé dans la vraie vie, l’acteur ayant passé trois années en cellule en Pennsylvanie.

Notons toutefois un excellent Antonio Banderas, justement dans un rôle très second degré qui fait référence par moments au CHAT POTTÉ dont il est la voix dans la version originale.
Quant au méchant interprété par Mel Gibson, l’acteur américano-australien y trouve là le cadre idéal pour nous rappeler le talent qui est le sien, et se montre tout à fait crédible. En revanche, la présence d’Harrison Ford dans EXPENDABLES 3, très anecdotique, relève presque davantage du cameo que du véritable rôle dans cette histoire.

EXPENDABLES 3 - image du film 3 - Go with the Blog

Pour ce qui est de l’arrivée des nouvelles pousses, elle gâche finalement une bonne partie du film. En effet, ces derniers n’apportent pas grand chose et font surtout perdre toute l’originalité même et la saveur des EXPENDABLES. Le spectateur attend avant tout de retrouver cette bande de valeureux gaillards qui ont fait les grandes heures du cinéma hollywoodien dans les années 80 et 90 !

Et lorsque EXPENDABLES 3 devient un simple film d’action, ça coince aussi un peu. À force de vouloir trop en faire, les scènes d’action deviennent un peu indigestes et perdent alors de leur superbe et de leur force. L’assaut final finit même pas se traîner en longueur sans trouver l’énergie adéquate.

EXPENDABLES 3 - image du film 5 - Go with the Blog

L’histoire en elle-même n’est pas de haute volée, mais ce n’est pas une surprise ni une attente. Toutefois, en manque de scènes de dialogues caustiques et pleines de mordant comme on l’aimerait, l’ensemble perd de sa saveur, surtout en faisant l’impasse sur le côté humour et fun qui font l’intérêt de la saga.

Si on avait adoré EXPENDABLES 2 pour ses répliques culottées et son appétit ironique, EXPENDABLES 3 nous laisse un peu sur notre faim et ne nous permet pas de retrouver ce plaisir coupable de suivre les aventures de ces baroudeurs lourdement armés. Dans une surenchère d’explosions et de destructions d’engins en tout genre, on finit par suivre un film d’action certes très musclé et costaud, mais auquel il manque ce petit supplément d’âme.

Retrouvez notre article évènement sur la venue du casting à Paris pour EXPENDABLES 3 (photos exclusives): ICI.

EXPENDABLES 3, sortie en France le 20 août 2014.

Article rédigé par Lui.

Expendables-3-banniere-gowith the blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

6 commentaires

  1. Je n’ai vraiment pas accroché à cet opus qui du coup, je l’espère, sera le dernier de papy Stallone.

    • Coucou Céline,

      Merci d’être passée lire notre article 😉
      Il semblerait que ça ne soit pas du tout le dernier, Metropolitan ayant annoncé lors de l’avant-première à Paris que EXPENDABLES en tant que franchise, va livrer un film tous les 2 ans jusque 2020 (incluant des déclinaisons comme le film avec les filles, et pourquoi pas des spin-offs de certains personnages chez les hommes).

      Mais je suis comme toi, je pense qu’à 68 ans, Stallone (que j’adore !!) est arrivé au bout de lui-même sur ce genre de films.

  2. Si vous souhaitez voir un film où l’action prime sur le scénario, Expendables 3 est fait pour vous.

  3. Je ne sais pas pour vous, mais ce volet ne m’inspire pas vraiment. Je pense plus que les acteurs prennent du bon temps avec leurs potes.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top